Découverte du quartier Sainte-Foy

Après une bonne nuit de sommeil depuis 20h la veille ... malgré le décalage horaire ... nous étions réveillés de bonne heure, de très bonne heure. Réveillé je crois me souvenir vers les 2 ou 3 heures du mat ...

Ah oui! A savoir que bien que notre location était quand même tip top pour le prix, les cloisons n'y étaient pas épaisses. Ce qui fait que nous entendions les autres locataires discuter, entrer et sortir.

Ah oui ... et la tuyauterie!!!

Je ne sais pas si c'était comme une chaudière qui se mettait en route, cela dit le vacarme que cela faisait de temps à autre! Comme si l'on tapait dedans doucement au début et que cela se mettait à accélérer et puis plus rien ... jusqu'à la prochaine fois! Heureusement ce n'était pas durant toute la nuit, néanmoins : durant toutes les nuits quand même!

Ah!!! Et puis nos oreillers nous auront manqués aussi!!! Nous qui avions pris nos robes de chambre au cas où nous aurions froid! Loin de là! Il faisait 69.69°F soit environ 21°C donc j'étais bien!!! Du coup, nos robes de chambre nous servaient à ré hausser nos oreillers!

 

Et puis tous les matins à 5h30 ... notre chère colocataire d'à côté partait tous les jours de la semaine faire son jogging avant d'aller travailler ... je rappelle que nous étions à la mi-février avec de la neige et le froid qui va avec à cette heure-ci! Bien courageuse!

Nous avions donc décidé de nous lever et profiter de cette première journée pour explorer notre quartier qui fait partie de Sainte-Foy, un des 6 arrondissements de Québec qui regroupe Sillery et Cap-Rouge, 3 en 1! Pour en savoir plus sur ce secteur, cliquez ici


Donc, pour ce 1er jour de notre séjour, après être bien réveillés, nous nous sommes regardés du DIVX pour ne pas réveiller trop tôt les autres locataires. Et puis nous nous sommes préparés et hop : 1ers pas dehors pour ce 17 février. Il fait froid mais c'est supportable (avec nos vestes, chapkas, gants, écharpes, chaussettes en laine, chaussures ...)
Direction Boulevard Laurier pour trouver un endroit où prendre notre petit déjeuner québécois.

Cliquez sur l'image ci-dessous pour l'agrandir et voir notre itinéraire.

Place_de_la_Cit_

Bon, déjà, en arrivant aux passages pour piétons : AU SECOURS!!! Comment faisons-nous pour traverser!!!??? Nous sommes restés peut-être 5 bonnes minutes à observer voir comment cela fonctionnait!

 

En effet, les feux, ou plutôt les "lumières" comme disent les Québécois, se trouvent de l'autre côté de l'intersection et nous ne voyons ni de bonhomme rouge ni de bonhomme vert pour nous indiquer quand traverser mais ce que nous prenions pour un cercle ou la lettre "O" qui, finalement, était un zéro et une main.

SDC12555

Donc, finalement, s'il y avait un zéro c'est parce qu'il y avait un compte-à-rebours souvent d'à peine 30 secondes pour traverser le boulevard. Autant vous dire que par temps hivernal, mieux vaut être en bonne condition physique et ne pas être trop âgé. Nous arrivions de l'autre côté qu'il nous restait à peine 7 à 8 secondes, c'est pour dire ... Par contre, les Québécois sont très respectueux des priorités! En tant que piétons, ils attendent bien sagement le compte-à-rebours et en tant qu'automobilistes envers les piétons : non seulement ils s'arrêtent (même quand nous n'étions pas encore décidés sur la direction à prendre) mais en plus ils ralentissent à l'approche d'un trottoir près duquel de grandes flaques d'eau auraient pu facilement atteindre les piétons. Bref : du savoir vivre en d'autres termes qui manque en France ...

 

Nous nous arrêtons donc à la Place de la Cité et notre choix s'est porté sur Café Suprême. En 2 minutes à pieds et nous y étions! Une fois apprivoisé les "lumières"!

caf__supr_me

Il était environ 7h du mat donc pas un chat dans la galerie. Et là, nous nous trouvons devant une vitrine derrière laquelle se trouvaient plein de petites bonnes choses mais que choisir!? D'entrée, nous nous faisons à peine remarquer avec notre accent ... oui parce que "c'est nous qu'avons l'accent! Pas eux!"

Mon petit déj? J'ai opté pour un muffin aux bleuets, café et jus d'orange. Pour le café: bof. Un très grand café, certes, mais un goût loin d'être corsé! Ah oui : durant notre séjour, nous n'avons jamais vu d'expresso! Nous en avions demandé un une fois chez Tim Hortons, la commis nous avait redemandé "un espresso?!" Elle ne comprenait pas ce que nous demandions et je pense qu'elle n'a toujours pas compris! Le reste était délicieux par contre!

Tony, quant à lui, avait testé quelque chose qui me semblait bien trop lourd pour un petit dèj! Nous ne nous rappelons plus comment cela s'appelait : prenez un pain au chocolat, sauf qu'à l'intérieur vous y mettez de la crème. Par dessus vous le nappez d'un glaçage avec des "zibouibouis" (seuls belle-môman et son fiston ne peuvent comprendre, étant leur expression!) et vous obtenez la petite pâtisserie que Tony a mangé.

 

SDC12547

SDC12550

Une fois le petit déjeuner englouti, nous faisons un tour dans la gallerie, voir ce qu'il y avait bien que rien n'était encore ouvert. Nous revenons à la chambre, allons sur Google Maps pour nous faire un itinéraire à pieds jusqu'au fleuve Saint-Laurent.

Cliquez sur l'image ci-dessous pour l'agrandir et voir notre itinéraire.

 

Sainte_Foy

En tout? 4km600 à pieds normalement en 1 heure mais nous nous étions arrêtés plusieurs fois pour prendre des photos et admirer le fleuve Saint-Laurent.

Notre itinéraire?

- Rue Lapointe (notre location)

- Avenue Jean de Quen

SDC12557SDC12558

- Chemin Saint-Louis

- Rue Monseigneur Taché

SDC12561SDC12562SDC12563SDC12564SDC12565

- Boulevard Liégeois et dans les insolites :

SDC12566

- Côte du Verger (nous avons vite compris le terme "côte"!!!). Heureusement, toutes les rues sont très bien déneigées donc quasi aucune présence de verglas! Remarquez, la descente aurait été plus rapide! En second plan : le Fleuve Saint-Laurent.

SDC12568

SDC12570

Derrière moi : La Poste Canadienne

SDC12572SDC12573

- Boulevard Champlain près du fleuve

 - Chemin du Foulon

- Côte à Gignac

- Avenue de la Falaise (nous pensions prendre un raccourci pour se rentrer mais non! Donc demi-tour pour revenir sur la Côte à Gignac)

 

Après toute cette marche qui ne paraît pas mais autant jusqu'au fleuve, ce fut assez tranquille : rues plates puis une très grande descente avec la Côte du Verger mais qui dit descente dit qu'il fallait remonter!!! Déjà, dès sur le Boulevard Champlain pourtant très fréquenté par les automobilistes, nous avions commencé à chercher un arrêt de bus ... aucun à l'horizon! Heureusement que nous nous trouvions dans la capitale, c'était à se demander si nous n'étions pas en pleine campagne!

Donc nous étions remontés par le Chemin du Foulon où pourtant un arrêt de bus s'y trouvait. Nous avions attendu un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ... c'est l'effet du froid ça, je divague (vague vague vague ...). Nous avons donc continué à monter et faut pas croire mais cela grimpait vraiment! Nous avons pu travailler nos cuisses, nos mollets, nos fessiers et bien d'autres muscles! Et mince : la Côte à Gignac qui tourne vers la droite alors que la maison est plus à gauche!

1ère rue à gauche : nous la prenons! L'avenue de la Falaise ... nous nous rendons vite compte que cela n'allait nous mener nulle part donc demi-tour pour continuer sur la Côte à Gignac.

Arrivés à une intersection donnant sur le Chemin Saint-Louis : la Place de la Falaise! Allait-il y avoir un endroit où se poser un peu, surtout se mettre au chaud et boire une boisson bien chaude!?

Ce fut principalement une épicerie, un "dépanneur", où se trouvait à l'écart une machine à café/chocolat libre service et de quoi se poser. Soit! Café pour Monsieur, chocolat pour Madame et ce n'était pas chaud : mais BRULANT!!! Ah oui! Et tout café était accompagné de petits pot de lait de 10% ou 2% de M.G, de sachets de sucre en poudre ou d'édulcorant!

Lait_Qu_bonSDC13903

Le facteur qui passe au même moment

SDC12575

Une fois pris notre "breuvage" comme le disent les Québécois, direction chez le dépanneur pour se procurer un carnet de tickets de bus. Existe différentes formules. Le coût d'un ticket chez le dépanneur = 2.45$ contre 2.60$ auprès du conducteur de bus. Quelques petites courses au passage : des Bagels au Sésame, des petites baguettes, du beurre de cacahuète, du créton et 2 petites bouteilles d'eau.

 

Un arrêt de bus juste à côté de la Place. Pas de bus à l'horizon. Nous étions dans l'abri à l'abri du vent avec nos sacs de courses. Aucun horaire ne fut inscrit sur l'abri. Nous étions un mercredi donc il devait bien y avoir des bus dans cette ville qui est la capitale!!! Après avoir attendu, nous avions pris la décision de marcher jusqu'au prochain arrêt, ne serait-ce pour nous réchauffer.

 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour l'agrandir et voir notre itinéraire.

sillery_2

150 mètres plus loin autre arrêt et toujours pas de bus! Bon et bien, continuons! Nous regardions de temps en temps derrière nous, dès fois qu'un bus arriverait et oui! 270 mètres entre les 2 arrêts. Nous avons couru pour l'attraper celui-là!!! Nous étions bien contents de nous "poser" pensant que nous étions loin de la maison ... En même temps, nous aurions continué à pieds, il nous aurait encore fallu une bonne vingtaine de minutes au froid, avec du vent et de la neige. Nous voulions encore profiter de cette 1ère journée!

En 2 minutes par le bus et nous étions à 2 pas de "chez nous"!

Par contre, nous avons vite constaté qu'en hiver, il ne fallait pas songer à ce que les  voitures soient très propres et dans le bus, nous l'avions plus que remarqué! Nous ne pouvions à peine voir au travers de la vitre ce qu'il y avait de l'autre côté tellement les vitres étaient sales ... très pratique pour savoir où descendre!!! De plus, ce n'est pas comme au Mans où il y a un affichage du prochain arrêt. Là : rien du tout, juste notre orientation qui fut minime en cette 1ère matinée! Et comment demander l'arrêt? Au Mans, nous appuyons sur un bouton rouge et s'affiche "arrêt demandé". A 1ère vue : pas de bouton et en observant les passagers ... il faut tirer sur un câble qui longe les vitres ... Pas aussi moderne qu'an Mans pour ça!

 

 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour l'agrandir et voir notre itinéraire.

Sillery

Voilà! Descendu à l'arrêt Boulevard Laurier : direction Rue Lapointe non loin pour déposer nos courses et pour se reposer avant de repartir, cette fois-ci pour déjeuner car ça creuse la marche!!!

Haut de Page 

Une fois reposés, direction Place Laurier. C'est le plus grand centre commercial de l'est du Canada avec ses 350 magasins, et tout ça à 5 minutes à pieds de notre location! J'en connais qui aurait été contente de magasiner!!! Ce centre d'achats se situe juste à côté de la Place de la Cité.

Ce n'est pas l'tout, mais avant de faire un petit tour, nous avions un petit creux! Aïe aïe aïe ... que des boutiques!? Il doit bien y avoir un endroit où manger!!!

Voyons voir ... un étage ... montons ... rien à l'horizon. Un point d'information ... tactile! Ca change du bus! Drôlement moderne par rapport au Mans!

 

Bref! C'est décidé ... notre 1er repas sera une poutine! Mais "késako çô une poutsine?"  C'est un plat québécois constitué de frites et de fromage en grains de cheddar frais que l'on recouvre d'une sauce chaude de type "barbecue".

Dans le centre Place Laurier, toutes les restaurations rapides sont regroupées ensemble au dernier étage en un lieu dénommé ...

 

 

Imaginez au centre tables et chaises et vous avez comme un self entouré de tous les restaurants! Vous avez bien entendu la fameuse poutine de chez Ashton, dite la meilleure du Québec. Vous avez aussi de la cuisine italienne, mexicaine, japonaise, chinoise, américaine et bien d'autres encore! Que l'embarras du choix! Vous y allez à deux? L'un veut manger un poutine? L'autre une pizza? Chacun va alors chercher son repas et RDV au mileu pour manger!

 

 

 

Mais revenons-en à la poutine! A quoi cela ressemble-t-il?

Vous avez la poutine traditionnelle, que Tony a prise et d'autres comme la Dulton Saucisse que j'ai goûtée.

 

 

Les pommes de terre de chez Ashton ont la particularité de provenir de l'Ile d'Orléans, à proximité de la ville de Québec. La différence entre la 1ère et la 2e poutine? La Dulton est composé de viande hachée et de saucisse fumée à la place du fromage. Nous aurons goûté également la Galvaude composée de morceaux de poitrine de poulet, des petits-pois et de sauce barbecue ... à mon goût plus légère que les autres.

 

Une fois bien mangé, nous avons fait le tour du centre d'achat.

Tony qui déteste faire les boutiques chez nous (à cause du monde), il faut savoir que c'est lui le premier à m'avoir demandé à retourner dans le centre d'achat ... 3 jours de suite quand même! Il faut y avoir été pour me croire!!! Mes petits pieds en ont souffert, seuls eux auraient pu en témoigner!!!

Nos magasins de "prédilection"? On ne les a pas tous fait hein (350 en tout pour rappel!!!). Et en plus ce n'était pas trop notre objectif que de faire les boutiques ... ah non! Que dis-je!? De "magasiner"!

- L'Imaginaire , c'est un magasin par excellence pour les collectionneurs, pour les bandes dessinées et les comics américains etc

- Sport Expert . Alors ça, c'est plus pour "monsieur"! Forcément ... quand il a vu des crosses de hockey toutes alignées les unes à côté des autres au prix dérisoire de 15.00€ alors qu'il a payé la sienne à 60.00€ ...

 

 

Il aurait bien été tenté de rentrer avec une crosse mais pas très pratique tout de même ... Par conséquent, il se sera fait plaisir en ramenant un palet ... oups! Une "rondelle" de l'équipe des NHL et un chandail ...qu'il a l'occasion à présent de porter pendant ses entraînements au hockey!

 

 

Son regret : ne pas avoir ramené un chandail des Nordiques finalement ...

J'en profite ici pour parler de son 2e magasin de prédilection ... Logo Sport dans la Rue Saint-Jean. Forcément! Il n'y a trouvé QUE de l'équipement de hockey à moindre coût ... ça le fait rêver!!!

 

Bref ... c'est bien un magasin de "mecs" cô!

 

Moi, j'étais plus boutiques de souvenirs, et c'est surtout Rue Saint-Louis où j'ai été servie!

 

Haut de Page
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site