Le Climat

L’une des caractéristiques du climat du Québec par rapport à celui de l’Europe est que les saisons y sont très marquées. Les températures, au Québec, peuvent monter au-delà de 30°C en été et descendre en dessous de -25°C en hiver.

 

L’Hiver

Mon pays ce n’est pas un pays, c’est l’hiver... - Gilles Vigneault

De la mi-novembre à la fin mars, c’est la saison idéale pour les amateurs de ski, de motoneige, de patin, de randonnée en raquettes et autres sports d’hiver. En général, il faut compter cinq ou six tempêtes de neige par hiver. Le vent refroidit encore davantage les températures et provoque parfois ce que l’on nomme la «poudrerie» (neige très fine emportée par le vent). Cependant, l’une des caractéristiques propres à l’hiver québécois est son nombre d’heures d’ensoleillement, plus élevé qu’à Paris ou Bruxelles.

 

Le Printemps

Le printemps québécois est bref (de la fin mars à la fin mai) et annonce la période de la «sloche» (mélange de neige fondue et de boue). La fonte des neiges laisse apercevoir une herbe jaunie par le gel et la boue, puis le réveil de la nature se fait spectaculaire.

 

L’Été

De la fin mai à la fin août s’épanouit une saison qui s’avère à bien des égards surprenante pour les Européens habitués à voir le Québec comme un pays de neige. Les chaleurs peuvent en effet être élevées et souvent accompagnées d’humidité. La végétation prend des allures luxuriantes, et il ne faut pas s’étonner de voir des poivrons rouges ou verts pousser dans un pot sur le bord d’une fenêtre. Dans les villes, les principales artères sont ornées de fleurs, et les terrasses ne désemplissent pas. C’est aussi la saison de nombreux festivals en tout genre.

 

L’Automne

De septembre à novembre, c’est la saison des couleurs. Les arbres dessinent ce qui est probablement la plus belle peinture vivante du continent nord-américain. La nature semble exploser en une multitude de couleurs allant du vert vif au rouge écarlate en passant par le jaune ocre. S’il peut encore y avoir des retours de chaleur, comme l’été des Indiens, les jours refroidissent très vite, et les soirées peuvent déjà être froides.

 

L’été des Indiens

Cette période relativement courte (quelques jours) pendant l’automne donne l’impression d’un retour en force de l’été. Ce sont en fait des courants chauds venus du golfe du Mexique qui réchauffent les températures déjà fraîches. Cette période de l’année porte le nom d’«été des Indiens», car il s’agissait de la dernière chasse avant l’hiver chez les Autochtones. Les Amérindiens profitaient de ce réchauffement pour faire le plein de nourriture pour la saison froide.

Haut de Page

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site